AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum !

Partagez | 
 

 Nuit noir et désespoir? [PV:Natsume Namikaze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume
Yume


avatar
Messages : 8
Age : 21
Localisation : Entre rêve et réalité
Commentaires : ça peut m'arriver d'être là sans y être vraiment. >>
NB: Oublie parfois de se déconnecter

MessageSujet: Nuit noir et désespoir? [PV:Natsume Namikaze]   Dim 20 Oct - 21:51

La nuit est des plus sombres ce soir, pourtant, je ne suis pas pressée de rentrer dans l’Okiya. Quand je repense à la bande d’ivrognes qui m’ont fait débaucher à une heure aussi tardive ça me met en colère. Et on doit servir des hommes comme ceux-là ?! Aucuns incidents avec les « clients » malgré leurs états… un miracle ? Sans doute. Je sais que je devrais m’en réjouir mais je me sens d’humeur irritable.

Qu’y a-t-il de plus détestable qu’un ivrogne ? Vraiment je me le deman... Mon sang se fige soudain en remarquant quatre hommes armés venir dans ma direction. Des rônins ?? Ils n’ont pas l’air bourrés mais leurs sourires n’augurent rien de bon. Enfin sourires, plutôt des rictus pervers de sadiques. Je me décale mine de rien de leurs chemins en espérant me faire oublier. Ils se déploient en ligne, prenant ainsi toute la largeur de la rue. Damne !! Et je suis censée faire quoi maintenant ?! Mon rythme cardiaque s’accélère. J’ai peur. Mais je sais qu’il ne faut rien laisser paraître, surtout pas avec ce genre d’homme.

La fuite me paraît être une bonne option, demi-tour et sauve qui peut… mais en prenant en compte ce que j’ai aux pieds, je ne risquerais pas d’aller bien loin avant de me faire rattraper. L’idée lumineuse de me déchaussée arrive un peu tard. Je vois une ruelle étroite sur le côté gauche. Mon salut ! Ou pas. En effet, ils y arrivent un peu de temps avant moi. Que faire ?

Dans un espoir fou et complètement voué à néant je lance d’une voix posée :
« Bonsoir messieurs. Auriez-vous la gentillesse de me laisser passer ? »
Hum… oui c’est tout ce que j’ai pu trouver à dire…
Ils ricanèrent :
- Voyez-vous ça, comme elle est mignonne cette petite.
Bon ok ça ne marche pas… une autre idée ? Je recule d’un pas.
- ça me donne encore plus envie de la faire couiner. Fit un autre

Colère ravivée, pire que les alcooliques ? Les pervers et les violeurs !! Bref, les hommes dans tout ce qu’il y a de plus détestable ! D’une voix froide, tout en restant polie dans la mesure du possible, avec une audace très mal placée dans ma condition je pris la parole :

- Je crois que vous vous apprêtez à faire une grosse erreur d’appréciation. Je ne suis pas une prostituée. Si vous le souhaitez, vous pourrez en trouver…

Je n’ai pas le temps de terminer ma phrase que le plus agressif me prend par le bras avec la vivacité d’un serpent qui fond sur sa proie. Et me pousse à m’engager dans la ruelle qui un peu plus tôt, me semblait être salutaire. J’ai les jambes qui tremblent. Tout va trop vite, j’avance dans l’allée sombre et trébuche. Je me retrouve contre quelqu’un. Encore un autre ?! Les nuages noirs laissent entrevoir un instant la pâle lueur de la lune! Des yeux bleus, comme ceux d’un mort. Je pousse un cri d’épouvante. Coincée. Dites-moi que je rêve ! Que ce n’est qu’un cauchemar !

Hors rp:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Maître du Jeu


avatar
Messages : 208
Age : 417
Localisation : Peut- importe puisque tu ne me verra pas...
Commentaires : "Autant nous souhaitions la paix par le passé, autant je souhaite la guerre et tout anéantir à présent...
Adieu... Saya..."

MessageSujet: Re: Nuit noir et désespoir? [PV:Natsume Namikaze]   Dim 27 Oct - 19:08

J’ouvris les yeux, me redressant en m’étirant tout en oubliant certaines douleurs qui parcourait mon dos et mes muscles. Oui, dormir toute la journée sur une branche d’arbre n’était vraiment pas conseillé si l’on ne souhaitait pas avoir des courbatures par la suite. Il fallait dire que j’avais enchaîné quelques journées éprouvantes sans prendre la peine de bien me reposer et encore, quand je le pouvais-je m’endormais dans des endroit improbable plutôt que de prendre un lit…
Soupirant, je sautais de ma branche tout en atterrissant souplement au milieu de la rue, ne prenant pas garde aux quelques bruits de stupeur. Passant ma cape sur mes épaule d’un mouvement de main, j’abatis la capuche sur ma tête tout en ouvrant mon livre, je commençais mon chemin, mon esprit concentrais sur ce que je lisais. J’avais beaucoup de lecture à rattrapais du à mon long sommeil… aussi je ne perdait pas de temps puisque je lisais en marchant… sans savoir où j’allais soit- dit en passant.
Déambulant au hasard, je m’arrêtais en entendant des bruit plus loin dans la rue. Ne bougeant plus, je gardais toutefois mon regard rivés sur mon bouquin, sachant pertinemment que les auteurs de ces bruits allaient arriver jusqu’à moi.
Je n’eus pas le temps de finir ma page qu’une personne me heurta et je refermais mon livre en soupirant, levant les yeux sur… la demoiselle qui m’avais percuté. Une humaine… Elle se mis a hurler et je soupirais de plus belle, retira la capuche de mon visage.

- Je suis si effrayant ? Je ne sais pas comment le prendre…

Bon j’avais deux fois de tuer tout les humains mais cela, la jeune fille ne le savait pas. La contournant, je me mis derrière elle, faisant ainsi face au groupe de ronins. Ils s’arrêtèrent un moment en me voyant avant de sourire tirant leur katana.

- Mauvaise idée… rangez ça et je vous laisserez en vie.

Ils rirent et je les observais, consterné. Ah… maintenant que j’y pensais, je n’avais pas mon katana et je ne devais pas utiliser la magie devant les humains… quoique, si je ne laissais pas de témoin tout allez bien. Ils foncèrent sur moi et je souris, lançant un unique et simple mot.

- Mourrez.

Il n’en fallut pas moins pour que les hommes tombe aux sol… sans vie. Les humains étaient idiots et tellement facile à tuer. Je me tournais vers la demoiselle, l’observant sans un mot, laissant le silence pesant envahir l’atmosphère.

- Je te conseille de ne dire aucun mot sur ce que tu as vue si tu ne veux pas finir de la même manière.


Repositionnant la cape sur ma tête, j’ouvris de nouveau mon livre pour reprendre ma lecture, repartant dans la direction d’où je venais comme si de rien ne c’était passé.

_________________


La mort n’est pas du monde.
Elle est toujours un scandale et, en ce sens, toujours transcendante au monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alliancefraternelle.lebonforum.com/
 

Nuit noir et désespoir? [PV:Natsume Namikaze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Sous le Clair de Lune~ Feat. Petite Lune
» Un soleil dans la nuit noir (PV Celestia)
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» Nuit du 06 au 07 février - Les chats et les souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les portes d'Edo :: Royaume de l'Ouest :: Kyoto-